Please assign a menu to the primary menu location under MENU

PolitiquePuy de Dôme

Annoncé à Mexico, l’ex-président bolivien Evo Morales est aperçu à Saint-Amant-Roche-Savine en compagnie d’André Chassaigne

La situation très délicate en Bolivie a poussé son président Evo Moralès à la démission puis à l’exil. Au départ annoncé en partance pour le Mexique, l’homme a été finalement aperçu dans le Puy-de-Dôme où il aurait été accueilli par le camarade et député André Chassaigne

La situation est totalement inédite. Le président en exil Evo Morales semble s’être réfugié à proximité d’Ambert dans le village de Saint-Amant-Roche-Savine, anciennement tenu par le maire André Chassaigne et aujourd’hui présidé par Serge Joubert. Le Bolivien devrait trouver tout le calme et le réconfort nécessaire en compagnie de ses amis, avant de pouvoir revenir en force dans son pays où la situation est critique.

Un accueil en grande pompe

D’après les habitants, le maire et le député ont accueilli le chef bolivien au chant de l’Internationale et l’ont convié dans la salle des fêtes pour un diner avec les militants communistes auvergnats, soit une dizaine de personnes. Les grands moyens auraient été déployés, la mairie ayant commandé un pack de Kronenbourg et une soupe Liebig. André Chassaigne, interviewé par quelques journalistes a confié : « On espère aider du mieux que l’on peut Evo. Nous avons aussi demandé de l’aide au Parti Socialiste qui s’est sacrifié en donnant une quinzaine d’euros, soit plus de 50% de son budget actuel. Evo peut être confiant pour l’avenir. »

 

 

 

 

©Flickr

1 Comment

  1. L’ambassado Bolivaro-Koulak confirme, avec quelques nuances :

    Tout d’abord, il s’agissait d’un pack de 1664, parce qu’avec Evo, on ne lésine pas sur le degré.

    Le Camarade Evo est bien installé dans le grenier de l’Ambassade Bolivaro-Koulak.
    En soulevant la couverture qui couvre l’escalier, Il a déclaré :
    «¡ No hay frio por los compañeros !»

    Néanmoins, après éclusement des stocks stratégiques de Karlsquell et, fôte de livraison de Gnôle de la part de la Résistance Arverne, le Gouvernement Bolivaro-Koulak de Saint-Amant Roche-Savine envisage sérieusement d’émettre des obligations d’État chez le boulanger du village, à hauteur d’environ un pack de Kro et deux pains au chocolat.

    Toute manifestation de joie en support à notre cause sera la bienvenue.

    «¡ Hasta la Vida Siempre !»

Leave a Response