Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Auvergne

Arnaque au réchauffement climatique : la première bananeraie auvergnate victime du gel

Jean-Pierre Tomachon, arboriculteur à Issoire, est catastrophé. L’homme de 47 ans avait placé toutes ses économies dans sa plantation de bananes. Celle-ci a été ravagée par le gel alors que nous sommes qu’au milieu de l’automne.

« J’ai été abusé, déclare-t-il. Les médias et le GIEC, ils ont tous dit qu’on allait vers un climat vachement chaud. Je me suis dit Jean-Pierre, c’est le moment d’être inventif ! » Le pari de la première bananeraie de la métropole était audacieux et aurait pu être très lucratif, mais contre toute attente le gel a encore sévi.

Une plainte a été déposée pour escroquerie en bande organisée

Les experts du GIEC se défendent : « Notre objectif était d’alerter pour que les gens adoptent des comportements responsables, pas qu’ils délirent sur comment faire fortune ». Quant aux médias, ils sont prêts à faire amende honorable : « On va écrire des articles et faire des reportages sur Monsieur Tomachon. Lui aussi est une victime des canicules si on peut dire ».

Une cagnotte pour Jean-Pierre

Dans l’attente du procès, la solidarité s’organise à Issoire. Les habitants peinés par la mésaventure d’un des leurs ont ouvert une cagnotte. Déjà 3,50 euros ont été récoltés. Avec cet argent, l’arboriculteur espère pouvoir planter des orangers et des citronniers : « Je ne me ferai plus bananer », déclare-t-il.

1 Comment

Leave a Response