Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CantalFaits Divers

Intempéries : des vagues de dix mètres se sont abattues hier sur Aurillac

La pluie continue encore de tomber dans le sud de a France et de l’Auvergne. Les violences précipitations ont même fait déborder la Jordanne hier, à Aurillac. Des vagues de dix mètres se sont abattues sur la cité cantalienne.

Pierre Mathonier, le maire d’Aurillac, semble débordé : « On vit une véritable catastrophe naturelle, on a besoin d’une aide d’urgence de l’ État, on ne va pas tenir! », s’emporte-t-il, tandis qu’une vague manque de l’emporter. Tous les habitants sont en état d’alerte. Certains ont été balayés par les inondations et conduits par les eaux jusqu’au Lioran. Invraisemblable. De plus, la pluie continue de tomber, les eaux montent et les rues d’Aurillac commencent à disparaitre sous une véritable mer.

Des risques de banquise

L’annonce du retour d’un froid polaire la semaine prochaine inquiète grandement la population. Des températures allant jusqu’à -25°C (une normale de saison pour Aurillac) pourraient transformer l’eau en banquise et cristalliser les habitants. « Il n’y a déjà pas beaucoup d’habitants dans le Cantal mais si en plus ils sont immobiles, cela ne va pas arranger notre image », déplore d’édile. Seuls des secours en nombre pourraient sauver la ville. Actuellement, tous les sapeurs pompiers de Corrèze, soit trois personnes, tentent de pomper l’eau mais parviendront-ils à évacuer à temps les trois milliards de mètres cubes d’eau ?

Leave a Response