Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Auvergne

Pour éviter une retraite misérable, de plus en plus de français réduisent leur espérance de vie

C’est ce que révèle l’ODF (Observatoire de la Dépression Française) créé en novembre 2018 en même temps que le mouvement des gilets jaunes.

La consommation d’alcools et de cigarettes est en effet repartie à la hausse chez ceux qui ont perdu l’espoir de faire trois repas par jour une fois à la retraite. « A quoi bon vivre vieux si c’est pour vivre miséreux », commente Gérard 58 ans, poète à ses heures, en avalant un énième Ricard.

Le système D

Gérard nous explique qu’il a confectionné la boisson anisée lui-même avec des fioles de contrebande allongées à l’eau de vie maison. Pour les cigarettes, il fait pousser son tabac derrière les fenêtres de sa petite maison et n’achète que les feuilles à rouler. Grâce à son ingéniosité, préparer à sa courte retraite ne lui coûte pas trop cher.

Des possibilités infinies

« J’ai aussi pensé à rouler sans ceinture mais je crains les amendes. Alors de temps en temps, je vais m’asseoir dans les parkings souterrains et je respire tout ce que je peux. C’est gratuit ». Le quinquagénaire encourage tous les pauvres à faire comme lui. Il est en train de créer un blog sur lequel il explique en détail comment réduire son espérance de vie à moindre coût pour éviter une misère interminable une fois à la retraite.

Leave a Response