Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Clermont-FerrandCultureEconomieLoisirs

Des excédents des dons pour Notre-Dame reversés au financement du Grand Stade

C’est une nouvelle qui pourrait faire grand bruit. Le coût de la restauration de Notre-Dame devrait être fixé autour de sept cents millions d’euros. Ainsi, les excédents seront reversés pour d’autres actions. Parmi elles, le Grand Stade de Clermont-Ferrand qui attend pas moins de vingt millions d’euros.

« C’est une excellente nouvelle qui relance le Grand Stade », se félicite Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand. Cela devrait mettre un terme aux contestations. Le stade sera terminé plus tôt que prévu, dans cinq mois, et accueillera 5000 places de plus portant le total à 21 200. Une bonne nouvelle pour les 1000 supporters qui pourront voir dans les prochaines années les matchs du Clermont-Foot en Ligue 2 (ou en Nationale en cas de descente).

Une aide insuffisante ?

Des matchs épiques tels que Clermont-Niort ou Clermont-Le HAC dans le Grand Stade raviront les plus grands amateurs de ballon rond. Pour beaucoup l’aide reçue a semblé « tomber du ciel ». Pour Pierre Elelou, supporter depuis vingt-et-un ans, l’aide aurait pu être plus grande encore : « On aurait espéré quelques millions de plus, que l’État nous donne de l’argent directement à nous, supporters, que l’on soit payés pour voir les matchs. Car ce n’est pas toujours facile. »

Des excédents de dons pour Montluçon

Stéphane Bern l’avait annoncé, toutes les régions bénéficieront de dons et l’Auvergne sera gâtée. Ainsi, d’autres excédents pourraient arriver sur les terres arvernes : dix millions pour ressouder pleinement la Vierge du Puy, quinze pour développer l’attractivité du Cézallier et vingt pour Montluçon, ville entièrement à reconstruire. Un vaste programme. Ces soutiens au patrimoine seront en revanche diffusés à long terme, le temps de la reconstruction. Il faudra par exemple compter trente-cinq ans pour que Montluçon redevienne habitable…

 

Leave a Response