Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Clermont-FerrandSociété

Clermont-Ferrand : le camping de la place du 1er mai rate sa première étoile

C’est un coup dur pour le tourisme clermontois. Le camping urbain qui a ouvert il y a quelques jours place du 1er mai à Clermont-Ferrand n’a pas obtenu sa première étoile.

Atout France, l’Agence de développement touristique de la France en charge de l’évaluation des campings, a rendu son verdict. « Il s’en est fallu de peu, déclare un des membres, c’est l’absence d’affichage des tarifs qui a plombé le dossier. A part ça, tout était OK. »

 Une déception immense

Les campeurs sont les premiers déçus : « Avec une étoile, on avait la garantie de conserver des toilettes. Maintenant, on est sûrs de rien. On est vraiment dans la merde », se plaint Nawal. « Le nombre de tentes est gelé et c’est dommage, regrette quant à lui Mohammed, car huit dans une tente igloo avec un seul duvet, ça commence à faire beaucoup. » Enfin, Myriam se désole que les installations prévues pour les enfants ne puissent finalement pas voir le jour : « C’est pas grave s’ils ne peuvent pas construire le parc aquatique ou le mini-golf, mais une table à langer aurait été pratique ».

Des touristes en colère

Quant aux touristes de passage, ils ne cachent pas leur mécontentement. René et Anne-Marie viennent de Lens pour participer à Effervescences. Ils ont amené tout leur matériel de camping par le train. Aussi, quand on leur a dit que la place du 1er mai ne pouvait pas les accueillir et qu’ils devaient se rendre à l’hôtel en plein air de Royat, ils ont éclaté : « C’est dégueulasse, les touristes étrangers sont mieux lotis que nous».

Clermont-Ferrand, une ville trop attractive

Toutefois l’affaire n’est pas close. L’attrait de la ville de Clermont-Ferrand ne faiblit pas malgré une desserte ferroviaire et aérienne médiocres. Des solutions d’hébergement doivent être trouvées au risque de voir se développer le camping sauvage.

 

Leave a Response