Please assign a menu to the primary menu location under MENU

International

Algérie : un ministre écarté pour sa jeunesse, l’homme n’avait que 72 ans

Un jeune ministre faisant figure d’ombre au pouvoir militaire algérien a été écarté du gouvernement hier, au même moment qu’un nouveau premier ministre était nommé. Aboun El Nepotism, 72 ans, se distinguait des autres ministres de part son jeune âge et présentait une réelle menace.

Abdelmadjid Tebboune, le nouveau président algérien l’a annoncé à la presse ce matin : « Aboun El Nepotism a été démis de ses fonctions de ministre de la jeunesse et des sports qu’il occupait depuis 2015. Son âge a laissé penser à tous qu’il préparait un coup d’Etat. A 72 ans, la jeunesse du peuple algérien lui parle encore et ne lui délivre pas que des bons conseils. » Aussitôt, le principal intéressé a été forcé de quitter ses bureaux. Il a ensuite été conduit dans la commune isolée de Tamanrasset où il ne devrait plus faire entendre parler de lui.

Les manifestants de la rue indifférents

« On n’a rien à voir avec ce type, pour nous c’est un vieillard, pas un homme du peuple proche de la jeunesse ! », s’exclame Aziz, tout en agitant le drapeau algérien. Le propos est plus nuancé chez Fairouz, une étudiante de Constantine : « Pour une fois qu’il y avait un jeune au gouvernement, on l’enlève. Ca devient vraiment n’importe quoi… Dans tous les cas, ça ne va pas changer grand chose à la mobilisation. On est toujours aussi soudés. » Le ministre en question devrait être remplacé par un homme de 84 ans, Ikhlas El Mépry, un ami des militaires et au cœur des affaires politiques depuis 1954. Un homme qui saura faire parler son expérience et éviter les pièges de la jeunesse insouciante.

Leave a Response