Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CantalCulture

I Muvrini dynamite le public au Festival des Hautes Terres à Saint-Flour

Pour le Festival des Hautes Terres qui se tient en ce moment à Saint-Flour du 29 au 30 juin, le groupe corse I Muvrini a sorti l’artillerie lourde samedi lors d’un concert gratuit qu’il tenait dans la capitale de la Haute Auvergne.

« Franchement, assister à un tel spectacle gratuitement, c’est un vrai coup de fusil ! », s’enthousiasme Alphonse Grumot, un jeune Sanflorain qui était venu au spectacle pour oublier un temps la fermeture de sa boutique. « Ça m’a redonné une pêche ! J’avais du plomb dans l’aile, et là je me sens reparti ! Je vais aller ouvrir une paillote sur les berges de l’Ander ! Je vais tout déchirer ! » Comme lui, beaucoup de spectateurs sont ravis. « Ils ont vraiment cassé la baraque. Ces chants nous ont envouté. Je suis restée jusqu’à 3h du matin. Ce matin, au réveil, j’étais explosée », raconte Jocelynette Meule, qui était aux premières loges.

Un spectacle détonant

Le trio corse I Muvrini, accompagné de quelques musiciens, a en effet proposé ce qui se faisait de mieux, au plus grand plaisir du public. « On tenait à envoyer du gros calibre, il fallait vraiment transporter les spectateurs », explique Jean-François Bernardini, l’un des créateurs du groupe. « On s’excuse pour la tour gauche de la cathédrale qui s’est effondrée. On la remontera pierre par pierre, mais ça prendra un peu de temps », ajoute timidement Alain Bernardini, son frère. Il faut dire que le groupe a réellement dynamité la scène, jusqu’à ravager une partie de Saint-Flour, qui venait à peine d’être reconstruite après le tir d’obus de Kim Jong-Un.

« On reviendra »

Après un appel collectif autour des valeurs altermondialistes « Liberté, Egalité, Dynamité », le groupe a annoncé à ses fans qu’il reprendrait le flambeau au prochain festival en 2020. « On reviendra. Et là, je vous assure, on va faire trembler les murs ! », poursuit Alain Bernardini, au milieu des gravats. De quoi faire trépigner d’impatience les Sanflorains !

 

 

 

 

Leave a Response