Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Auvergne

Clermont-Ferrand : à compter du 1er juillet 2019, payez vos PV en doumes et obtenez 50% de réduction

Après avoir appris que l’Aviron Bayonnais acceptait l’eusko (la monnaie locale basque), le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a décidé un acte fort en faveur de la doume (la monnaie locale auvergnate). Désormais, non seulement il sera possible de payer ses PV avec des doumes mais ce sera obligatoire. 

L’ADML63, l’association qui gère la doume, se réjouit :  » Nous nous attendons à une explosion de la demande et nous sommes déjà en train d’imprimer des milliers de coupures supplémentaires ». Cette annonce a fait paniquer beaucoup de Clermontois :  » C’est quoi encore cette connerie, dénonce l’opposition. Comme si payer ses contraventions en euros n’était déjà pas assez pénible « . Mais la commune de Clermont a rassuré : « Payer en doumes donnera droit à une réduction de 50% de l’amende et permettra de financer le développement local ». En effet, les euros échangés contre des doumes (avec une parité totale : une doume = un euro) sont mis en banque et investis dans l’économie locale et solidaire.  » Si je comprends bien, demande Hamal Garay, habitant du centre ville, si je paye en doume, je ferai des économies sur mes contraventions et ça sera bénéfique pour le développement de ma région ? », ce à quoi l’ADML63 et le maire lui ont répondu « oui ».

Des clermontois prêts à mal se garer exprès pour soutenir la doume

C’est ce que redoute l’édile. Si le succès est au rendez-vous, le risque de voir Clermont-Ferrand jonché de véhicules sur des aires interdites va exploser. Des habitants pourraient se sentir obligés d’obtenir une contravention pour être solidaires de leur territoire. Aussi des pancartes devraient être installées sur toutes les avenues de la ville pour prévenir les citoyens qu’il n’est pas utile de se prendre des prunes pour adhérer à la doume.

Leave a Response