Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AllierInternationalPolitique

Julian Assange obtient un refuge à Commentry (Allier).

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Julien Assange, ancien patron de WikiLeaks. Arrêté à Londres depuis l’ambassade d’Equateur, l’australien a finalement reçu une permission de la commune de Commentry pour un asile à durée indéterminée.

Fernand Spaccaferri, le maire de Commentry, a fait de sa ville un lieu désormais connu du monde entier. « On réfléchissait à notre politique évènementielle au conseil municipal. Il faut dire qu’on attire pas les foules. Et puis soudain, on a une idée pour relancer tout ça. Et si on proposait l’asile à Julian Assange », raconte l’édile, heureux. La mairie mettra à disposition de Julian Assange plusieurs logements inhabités de la commune et lui donnera accès à des jardins. « Je ne sais pas si ça sera plus confortable que mon studio sans lumière à l’ambassade, mais je prends le risque », a tout de suite réagi le rédacteur de WikiLeaks.

Les Etats-Unis et le Royaume Uni impuissants

Cette nouvelle a surpris la communauté internationale. Surtout, elle prive les Etats-Unis de la possibilité d’un jugement sur son sol. Les lois internationales sur le droit d’asile sont claires et autorisent Julian Assange à s’installer à Commentry, territoire isolé et hors du monde, tant que la commune le souhaitera. Le Royaume-Uni, impuissant, a donc dû relâcher l’un des hommes les plus recherchés du monde et devrait prochainement lui payer un jet privé qui le conduira à l’aéroport de Montluçon…

Une fausse bonne nouvelle ?

Pour Julian Assange, cet asile ne pourrait pas être une si bonne nouvelle. Son avocat s’interroge : « Entre être jugé par une cour aux Etats-Unis et demeurer à Commentry, il faut bien choisir. Julian est peut-être allé un peu vite en besogne, j’espère qu’il ne regrettera pas son choix. » Toutefois, afin d’éteindre toute critique sur cet endroit de l’Allier, Fernand Spaccaferri a précisé qu’il comptait dignement accueillir son hôte et lui offrir à son arrivée un pâté aux pommes de terre et une bouteille de Saint-Pourçain. Des arguments forts qui devraient faire pencher la balance.

 

Leave a Response