Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Cantal

La compagnie tchadienne Crash Air choisie pour la ligne Aurillac-Paris

Ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour les habitués de la ligne aérienne Aurillac-Paris. La compagnie tchadienne Crash Air a été choisie pour effectuer la liaison entre les deux villes, malgré un taux d’accident de 1 pour 3.

Bruno Faure s’en félicite. « Cela ne nous a rien coûté et on a obtenu un partenariat solide ». Sa déclaration arrive juste après que le conseil départemental du Cantal a fait confiance à Crash Air. Ce dernier vient de confier à la compagnie l’exploitation de la ligne aérienne Aurillac-Paris, pour la période 2019-2040. Un accord scellé au désarroi de la population qui s’inquiète devant un tel choix. Les vols d’essais de la compagnie avaient notamment été compliqués, deux engins s’étant abîmés sur le Puy Griou.

Moteurs en carton

La compagnie tchadienne s’est voulue rassurante. Son PDG, Suleman Haxidan a assuré que lui et son équipe travailleraient énergiquement pour assurer le meilleur service possible à leurs clients. Pourtant, plusieurs associations de passagers ont pointé des faiblesses dans la constitution des appareils, notamment des agrafes pour tenir les ailes et du carton pour matériau de soutien des moteurs. « On navigue en plein délire. Les chances de mourir au décollage sont déjà de 34%, c’est énorme pour un véhicule de ce type », s’alarme le président de l’association Boeing Boeing Boeing.

Premier vol le 30 avril

Le premier vol de la ligne Paris-Aurillac aura lieu le mardi 30 avril. Quelques usagers ont déjà réservé leur billet. L’aéroport d’Aurillac a tenu à rassurer les familles soucieuses en ouvrant dans ses locaux un cabinet de psychologues et un service funéraire low cost.

 

 

©pixabay

Leave a Response