Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Faits DiversPolitiqueSociété

Corrèze : 50 000 hectares d’arbres arrachés pour une cabine téléphonique

Dix mille arbres ont déjà été coupés à la demande du Conseil départemental de Corrèze pour installer la fibre optique, mais la collectivité ne compte pas s’arrêter là.

« Nous prévoyons d’arracher 50 000 hectares d’arbres d’ici la fin 2018 « , nous explique le président du Conseil, Pascal Coste. « La zone autour d’Egleton est prioritaire ». Sébastien Birou, membre du collectif des Arboristes Gourmands pour des Interventions Risquées et Roublardes (AGIRR19), s’inquiète grandement : « La première campagne d’élagage a coûté la vie à plus de 10 000 arbres, et maintenant on veut supprimer 50 000 hectares ! On marche sur la tête. J’ai voulu interpeller le ministre Nicolas Hulot mais ce dernier est actuellement en mission en Indonésie pour vanter les mérites de l’huile de palme… »

Une raison invoquée qui ne fait pas l’unanimité

Une telle déforestation n’a pas de précédent en Corrèze. Frédéric Nectarine, 75 ans, dont la scierie se trouve en pleine zone du projet d’élagage ne peut dissimuler son inquiétude. « Perdre son activité, c’est un peu comme perdre son chien. La scie est mon chien fidèle… » Comme beaucoup, il ne comprend pas le pourquoi d’une telle décision. M. Coste se veut pourtant clair et bienveillant. « Ce n’est pas une décision prise à la hâte et sans fondement comme beaucoup s’amusent à le critiquer. Le conseil a longuement mûri cette décision », argumente t-il. Son adjoint, M. Christophe Arfeuillère, nous détaille plus avant le projet : « Nous voulons offrir aux corréziens un tissu de communication solide qui leur permettra de se raccorder au monde. Ainsi, les 50 000 hectares de forêt retirés permettront l’installation d’une cabine téléphonique à carte de deux m² à proximité du village d’Egleton. »  Pour le président de la Ligue pour les Téléphones Portables en Corrèze (LTPC19), Alain Boulgour, « c’est n’importe quoi ». Il s’insurge : « Le Conseil croit que nous sommes sous-équipés alors que nous recensons plus de 17 utilisateurs de téléphone dans tout le département ! »

Une opération qui fait feu de tout bois

Le Conseil départemental aurait même outre-dépassé ses droits. Ce dernier envisagerait de démonter une résidence secondaire de François Hollande à Tulle ou encore de raser définitivement le château de Ventadour, car des arbustes s’y nichent sournoisement. M. Coste prévoirait même en 2019 d’assécher la Vézère pour y installer un pipeline vide reliant Brive à Treignac. Les élus de l’opposition sont vent debout et les habitants proches de la forêt commencent déjà à dresser des barricades (avec des arbres qu’ils ont dû abattre). La Corrèze pourrait prochainement connaître une guerre civile.

 

2 Comments

Leave a Response