Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AllierCulturePeople

Gérard Depardieu incarnera le Glaude dans la version 2019 de La soupe aux choux

« Cela fait 37 ans que je rêve de ce rôle. A l’époque j’étais trop jeune pour passer le casting mais je me suis dit  Mon Gégé dans 30 ou 40 ans, ce sera ton tour ! »

C’est ainsi que le plus grand acteur français a commencé l’interview. Transporté dans son élan, il a enchainé et nous a littéralement convaincus que ce serait le rôle de sa vie : «  La soupe aux choux mon Blaise ça parfume jusqu’au trognon, ça fait du bien partout où qu’elle passe dans les boyaux », « Ca tient au corps, ça vous fait même des gentillesses dans la tête. Tu veux qu’t’y dise : ça rend meilleur », « Sens-moi ça si ça sent bon… ça sent le jardin, ça sent l’écurie, ça sent les quatre saisons, ça sent la terrrre, ça sent la pleut ».

Une interview réalité

Après nous avoir gavés de soupe, il a tenu à nous offrir à boire : « Mon eau, elle a une température de haute précision pour le Perniflar ! Ça te descend dans les boyaux comme la rosée du matin ». Mais nous avons dû décliner parce que nous étions en interview et qu’il était 9h du matin, ce qui l’a profondément contrarié :  « Et ben mes cadets, et ben mes p’tits frères, ça commence bien ! », « Le canon, on comprendra aussi que c’est pas seulement du pinard, mais c’est aussi de l’amitié ».

Un film toujours dans le « vent »

On a fini par accepter un chtit canon pour pouvoir poursuivre l’interview. Mais Gérard avait déjà malheureusement trop mangé et trop bu, et son activité gastrique ne nous a pas permis d’obtenir plus d’informations sur le tournage. Le bruit était assourdissant. Le travail de l’acteur, qui se prépare visiblement dur pour le rôle, nous a impressionnés mais, incommodés par l’odeur, nous avons dû prendre congés.

Reste à souligner que c’est une bonne nouvelle pour le département de l’Allier. La commune de Jaligny va accueillir le tournage à la mi-novembre.

 

© Wikipédia

Leave a Response