Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Auvergne

CHU de Clermont : Les 21 médecins démissionnaires seront remplacés par Dédé, annonce Agnès Buzyn

Hier, vingt-et-un chefs de service et d’unité du CHU de Clermont-Ferrand ont démissionné pour protester contre l’abandon de l’hôpital par l’Etat. La ministre de la santé, Agnès Buzyn, n’a pas semblé heurtée ni affaiblie par cette annonce et a simplement dit que les médecins seraient remplacés par Dédé, un habitué.

« Le gouvernement veut un hôpital fort, uni, constructif. Et ce n’est pas des démissions en  cascade qui vont parvenir à cela. C’est pour cela que je propose de rapidement panser la plaie et de remplacer les médecins par Dédé, un homme qui a su trouver sa place à l’hôpital », a annoncé ce matin la ministre de la santé en conférence de presse. Le choix de Dédé s’explique selon elle par « l’expérience d’un homme qui vit depuis dix ans dans l’hôpital, enrichi par ses multiples opérations et sa débrouillardise face aux manques de soignants. »

Dédé se sent prêt

L’intéressé pense pouvoir facilement gérer le travail du personnel manquant : « Bah j’connais pas trop mal. Là-bas, c’est la machine à café », nous indique-t-il, avant de nous conduire à la salle de réanimation où des personnes attendent un brancardier depuis plusieurs jours. Devant l’entrée, Dédé accueille de nouveaux patients « Ca remplace pas une opération ou des conseils, mais j’pense que c’est important de saluer les gens quand ils rentrent, surtout que c’est pas sûr qu’ils ressortent », nous confie-t-il.

Enfin, Dédé recevra un petit bonus de l’Etat pour sa retraite. Agnès Buzyn a en effet accru la pension du vieil homme, qui passera à 870 € le mois prochain. Des économies pour l’Etat et un retraité heureux. Tout le monde y a gagné.

 

Leave a Response