Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CultureFaits DiversPuy de Dôme

Le Père Noël capturé par des agriculteurs dans les Combrailles

Il n’y aura probablement aucun cadeau dans les foyers dans la nuit du 24 au 25 décembre. Le Père Noël a en effet été capturé par des agriculteurs des Combrailles dans la journée de mardi. Ces derniers prévoiraient de le brûler et de vendre ses affaires à la foire de Giat.

« Y’a pas à dire, il mérite le même sort que tous les étrangers retrouvés dans mon champ », explique sereinement Gastontin Brutalou, agriculteur à Fernoël. Celui-ci a retrouvé le bonhomme rouge et blanc sur ces terres mardi, visiblement égaré. Ni une ni deux, le paysan a appelé à l’aide sa femme Fernande. Ensemble, ils ont capturé le Père Noël et l’on attaché à un arbre, avant ensuite de l’enfermer dans la grange. L’homme sera prochainement brûlé sur un bûcher, comme le veut la tradition locale dans les Combrailles.

Pas de cadeau

Gastontin ne semble pas ému quand on lui annonce qu’aucun enfant du monde ne recevra de cadeau. « Parce que nous, on en a déjà reçu des cadeaux? », interroge-t-il. Le pauvre homme aux mains terreuses fait peine à voir. Sa seule richesse, une fourche et une botte de foin, nous font comprendre la détresse de cet homme. « J’espère vendre ses habits à la foire de Giat, je devrais pouvoir en tirer un bon prix », nous dit avec le sourire M. Brutalou. Avec cet argent, le paysan pourrait même acheter du bois pour se chauffer, un luxe ici à Fernoël. « Vous savez, ici l’hiver est rude. C’est dommage qu’on ait pas pu capturer aussi les rennes. On aurait récupérer les bois pour les mettre dans le poêle! », raconte-t-il déçu. Seule consolation, les bottes du Père Noël récupérées lui sont précieuses. « J’en avais marre de marcher pieds nus », conclut le brave homme.

Leave a Response