Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergnePolitiqueSociété

Grève du 5 décembre : Macron a repris du pounti

La réaction du président face aux milliers de manifestants dans les rues ne s’est pas fait attendre. Emmanuel Macron, face aux caméras , a repris une part de pounti. Puis, après l’avoir bien digérée, il s’est fait servir un verre de verveine. 

« Mhh excellent ce pâté auvergnat » , a immédiatement réagi le président devant la dizaine de journalistes impatients de capter les premiers retours de l’homme d’Etat. Les questions sur la grève monstre du 5 décembre fusent mais Emmanuel Macron semble impassible « Franchement, rien de mieux qu’une bonne verveine pour digérer tout cela ! », a-t-il seulement répondu, laissant les médias sceptiques. Si quelques experts y voient là une manière de détourner l’attention, la majorité s’accorde sur un comportement « normal » du président.

Indifférence majuscule saluée

Selon Gastontin Bignolet, journaliste à C-Nuls, M. Macron montre avec brio sa capacité à répondre aux angoisses des Français. « Son indifférence est en réalité sa capacité naturelle à ramener tous les citoyens sur un même pied d’égalité », argumente-t-il. Idem, le référent politique de BFM Teubé, Alain Corupettible, salue « la justesse et la fermeté appréciables du président, qui a su s’exposer face aux dangers qui menacent l’économie française ».

Les grévistes mécontents

Pour Célia Mizer, enseignante du 1er degré, Emmanuel Macron « se fout clairement de la gueule du monde ». Même son de cloche chez les autres corps de métiers. Areta Kardiac, chirurgienne, lance même à nos journalistes : « S’il vient en Auvergne, on lui en fera bouffer du pounti ! ». Pour Jean Pieplu, cheminot, la grève doit continuer « jusqu’à ce que Macron ait épuisé son stock de conneries ». La grève pourrait ainsi durer plusieurs mois. De nouvelles annonces fracassantes du président sont donc attendues entre deux morceaux de pâté.

Leave a Response