Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AllierSociété

Pole Emploi Moulins pare ses locaux de décorations de Noël pour ré-enchanter les chômeurs

Afin de rompre la monotonie de la précarité, Pôle Emploi Moulins a décidé de décorer ses locaux et de déguiser ses conseillers en Père Noël. La décision vise aussi à rendre les chômeurs plus aimables et à mieux leur faire accepter la baisse de leurs indemnités.

« Nous avons longuement réfléchi. Et je crois que l’on a pris la bonne décision », se convainc Gervaise Vautrin, directrice du Pôle Emploi de Moulins. Tous les locaux ont été richement parés de guirlandes, de boules de Noël, de santons… Un beau sapin accueille les premiers arrivants. Mieux encore, les conseillers, vêtus de rouge et blanc, sont méconnaissables. « On ne demande pas à un Père Noël qu’il réponde à nos questions, on lui demande simplement de dire oh oh oh et de nous sourire », précise Mme. Vautri, louant son changement de stratégie.

« Oh oh oh ! Vous n’aurez pas d’indemnités ! »

Les conseillers ont réellement joué le jeu en parlant aux chômeurs comme à des Pères Noël à des enfants. « Bien sûr, on ne peut pas leur dire des choses agréables. On garde un ton enjoué pour annoncer parfois des décisions difficiles, mais je crois qu’ils le prennent plutôt bien », raconte Grahau Crévare, conseiller. Ce dernier enchaîne les mises en scène face à la longue file de chômeurs : « Oh oh oh ! Vous n’aurez pas d’indemnités ! », « Pas d’emploi aujourd’hui, c’est une nuit de plus sous un pont, joyeux Noël ! », clame -t-il, tout en agitant des grelots. Pour sûr, les chômeurs apprécient.

Les chômeurs retrouvent la confiance

« Ça change de l’ordinaire. On est toujours très pauvres et sans solution, mais on a enfin l’impression que l’on nous parle avec bonne humeur », reconnait Mizay Rabsolu, une jeune chômeuse de 24 ans. « Les conseillers nous donnent des cadeaux. Il n’y a rien dedans, mais ça fait quand même plaisir. Au moins il y a un joli emballage », témoigne Gaston Praiquère, 60 ans. Il ne manque désormais plus qu’un élément pour que la joie soit totale : un emploi, mais attention, Noël n’est pas encore pour tout de suite…

Leave a Response