Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Auvergne

Issoire : Les Porsche Cayenne importées et revendues étaient en réalité des brouettes

L’affaire aurait pu passer inaperçue si elle n’avait pas concerné des véhicules aussi chers : un concessionnaire d’Issoire a vendu par erreur à ses clients plus d’une vingtaine de brouettes à 80 000€ pensant qu’il s’agissait de Porsche Cayenne. Suite à de nombreux problèmes mécaniques, les usagers ont fini par se rendre compte de l’imposture et ont porté plainte.

« Au début, on est enthousiaste, on croit avoir fait une affaire une or ! », raconte Jean-Charles Emile Edouard, malheureux acheteur d’une brouette il y a un mois. L’homme a vite déchanté : « J’ai rapidement vu que quelque chose n’allait pas. Le démarrage était difficile, et impossible d’accélérer au-delà de 10 km/h. Du grand n’importe quoi ! » Comme lui, plusieurs dizaines de mécontents sont retournés chez le concessionnaire avec leur véhicule.

Des Porsche importées du Bangladesh

« Il s’agit peut-être d’une erreur de fabrication. Ces Porsche sont réalisées au Bangladesh et il y a peut-être des problèmes d’assemblages », tente de se justifier le vendeur, Albertin Toudiou. L’homme concède que les produits proposés ne sont pas tout à fait des Porsche. « J’ai essayé d’y regarder de plus prêt afin de répondre aux plaintes de mes clients. Je m’excuse, il s’agit en effet de brouettes. Mais elles ont une jolie carrosserie ! » Si les usagers ne seront pas entièrement remboursés, ils devraient être en partie dédommagés. « Je viens de recevoir une livraison de pneus du Honduras. Je vais en donner à un chacun de mes clients lésés », a précisé le concessionnaire en nous montrant un bigoudi.

 

Leave a Response