Please assign a menu to the primary menu location under MENU

PolitiqueSociété

Convaincu que ses enfants sont plus bêtes que lui, un homme porte plainte contre J.-M. Blanquer

Le ministre est le premier surpris. « Je ne suis pas responsable, clame-t-il furieux, et je vais créer une commission parlementaire qui aura pour objectif d’évaluer la dite bêtise des enfants et la supposée intelligence du père ».

Les experts de l’Éducation nationale ont dans la foulée opéré une levée de boucliers affirmant, preuves à l’appui, que les enfants du XXIe siècle sont plus doués qu’on ne l’imagine.  » Les nouvelles générations sont celles du numérique et il est absolument normal qu’elles ne sachent pas lire les énoncés du bac, ni compter au-delà de leur nombre de doigts », a expliqué Anna Lefabette, chercheuse en sciences de l’éducation.

Des parents ringardisés

Le père de famille interrogé sur France Bleu Auvergne ne retire pourtant pas sa plainte : « C’est vrai que je ne connais rien à Instagram et que je ne sais pas ce que veut dire wesh. Mais quand je vois mes fils obtenir 18 au bac de français alors qu’ils ne connaissent que 15 lettres de l’alphabet, je m’interroge ».

Un monde en manque d’idiots

En aparté, le ministre J.-M. Blanquer nous avoue les véritables motivations du gouvernement : « A la fin du XXe siècle, l’école a produit des citoyens trop intelligents et trop subtils dont on ne sait pas quoi faire. Ainsi, si la France vise toujours les 100% de réussite au bac à l’horizon 2025, elle va introduire de nouvelles compétences plus adaptées au nouveau monde telles que « coloriage », « écrire son nom »  ou « je ne cherche pas à comprendre. Il est temps d’idiotiser la population sinon on est foutu ».

 

 

 

 

 

Leave a Response