Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Puy de DômeSociété

L’application de radar Flash2Cash testée sur la ligne droite de Murol

La startup vichyssoise KOLABOT vient de lever 225 millions d’euros pour sa nouvelle application, permettant à n’importe quelle personne de flasher un automobiliste en excès de vitesse grâce à un simple téléphone portable, mais également de gagner de l’argent.

Cette application exclusive nommée “Flash2Cash”, sera tout d’abord déployée sur les appareils de dernière génération, dont la qualité des capteurs et la vitesse de calcul permettent une prise de vue rapide, même en basse lumière. Il s’agira en effet d’identifier la plaque d’immatriculation et le conducteur, puis d’envoyer le tout instantanément au service des contraventions. Il n’est pas exclu qu’une version plus allégée soit adaptée pour les mobiles plus anciens, pourvu qu’ils soient dotés d’un appareil photo d’un mégapixels. Ceux-ci conviendront parfaitement aux limitations à 30 voire 50 km/h en ville.

Autonome et surtout anonyme

Tout se fera de façon entièrement automatisée, sécurisée et surtout anonyme. L’utilisateur percevra 10% du montant de l’amende si l’infraction est confirmée, même si le contrevenant conteste les faits. Une prime sera versée pour plus de 20 amendes enregistrées, et une supplémentaire si le combo “excès de vitesse + portable au volant” est photographié. Le gouvernement, garant de notre sécurité, y voit là un moyen dissuasif et espère une très forte baisse des accidents de la route. D’un autre côté, il encourage les utilisateurs de “Flash2Cash” à créer leur activité à plein temps et à trouver toutes les astuces nécessaires afin de prendre les automobilistes indélicats, en flagrant délit.

Condamné pour meurtre

Concrètement, à partir d’avril, l’utilisateur dont l’âge minimum sera fixé à 16 ans, pourra se pré-enregistrer auprès des services administratifs français, en fournissant un RIB, son numéro fiscal (ou celui des parents) ainsi qu’un extrait de casier judiciaire. Seule la mention “condamné pour meurtre” sera disqualifiante. Il recevra ensuite un numéro d’identification ainsi qu’un lien sécurisé, afin de télécharger l’application qui sera gratuite dans les premières semaines de test.

Business Angel auvergnats

Les business Angel auvergnats, dont un illustre rentier de Gannat, n’ont pas hésité un seul instant pour participer à une si belle aventure technologique et humaine, loin de toute considération financière. Ils ont eu accès en exclusivité à la dernière mise à jour du logiciel, qui exclura automatiquement certains véhicules, tels que ceux de la Gendarmerie, SAMU, pompiers, véhicules gouvernementaux et autres triés sur le volet.

À peine la levée de fonds terminée, la startup KOLABOT est déjà en passe de signer de nouveaux contrats juteux avec la Corée du Nord, la Suisse et plusieurs pays américains et sud-américains.

 

 

Leave a Response