Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Allier

Gilets Jaunes : l’armée déployée à Varennes sur Allier

Sans que l’on sache réellement pourquoi, l’armée a été déployée en grand nombre sur le site de Varennes sur Allier. Plus de deux cent cinquante mille soldats, trente cinq tanks, et mille véhicules légers quadrillent la zone.

« Nous avons pour mission de sécuriser le périmètre, d’éviter tout débordement et de rassurer la population », nous explique le général de corps d’armée Bernard Barrera, chargé des opérations.  Pour le moment, aucune violence n’a été constatée. « On a vu à un moment une vieille dame échapper un croissant en sortant de la boulangerie, mais sinon rien d’anormal, détaille avec précision le général. Ce dernier a tenu à positionner stratégiquement ses hommes afin de guetter le moindre danger.

Des poussins abattus à bout portant

« Le danger peut venir de n’importe où », nous explique Bernard Barrera. Si le gouvernement n’a pas expliqué le pourquoi de ce déploiement en un lieu apparemment tranquille, il est fort probable que les autorités craignent des violences importances à Varennes sur Allier. « Nous sommes en vigilance maximale », rappelle le général. Le Carrefour Market a été protégé par environ deux cents hommes, la Halle Mode est bloquée par deux tanks. Les routes sont devenues impraticables. Très nerveux, des militaires ont même tiré à bout portant sur des poussins après trois sommations. « On a cru à des Gilets Jaunes », explique l’un d’eux.

Les habitants partagés

« J’ai failli échapper mon panier. Les soldats me regardaient avec un regard noir, j’ai cru qu’ils allaient me tirer dessus », raconte Jocelyne, 87 ans, rongée par l’émotion. Le maire de Varennes, Roger Litaudon, joue la carte de la prudence : « Nous n’avons pas vu de Gilets Jaunes ou de casseurs, mais je pense qu’il faut rester sur nos gardes. » Il est vrai que depuis l’arrivée de l’armée, le bourg vit au ralenti. Il tarde aux locaux de retrouver une activité normale. Les écoles sont fermées, les lumières sont éteintes dès 21h. On se demande pourquoi l’armée est déployée ici.  Ce déploiement sera-t-il justifié ? Réponse samedi à Varennes, en espérant qu’aucun débordement n’aura lieu.

Leave a Response