Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergnePolitiqueSociété

Fouchtri Fouchtra, le tube auvergnat, pourrait remplacer la Marseillaise

Depuis plusieurs années, les paroles de la Marseillaise étaient remises en question. Après plusieurs débats entre parlementaires, il a été finalement décidé de remplacer l’hymne national par le célèbre tube auvergnat Fouchtri Fouchtra, jugé plus en adéquation avec la devise de la République et des valeurs citoyennes.

« Fouchtra, c’est un juron traditionnel qui fait sens à tous, et fouchtri offre une belle musicalité. Rien que dans le titre, on sent que cet air auvergnat plaira davantage que la Marseillaise », assure Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel. Pour lui et les autres sages, ce choix a sonné comme une évidence. À partir du 1er avril 2018, la Marseillaise sera donc remplacée officiellement par le titre Fouchtri Fouchtra et les paroles devront être apprises par cœur par tous les écoliers de France.

Un tube renommé depuis 2007

Créé en 2007, le tube créé par l’artiste Jean Luc Echassoux a conquis tous les Auvergnats. Il a même été plusieurs fois repris par les supporters de l’ASM. Le Conseil Constitutionnel s’est accordé sur le fait que l’ASM symbolisait quelque part la vaillance, la résistance, la lutte (faisait référence aux 13 grandes finales perdues par le club). « Cette chanson est ainsi un hommage, qui va au-delà du rugby et au-delà de l’Auvergne, elle a une portée universelle », rappelle Laurent Fabius.

Une chanson teintée d’histoire et de philosophie

Fouchtri Fouchtra, au-delà de rassembler les acteurs d’une nation, est avant tout une délivrance de la pensée des Lumières, un hymne républicain teinté des combats historiques contre l’absolutisme et la privation des libertés fondamentales. « Le passage Je fais des carottes et des radis, on se croirait au paradis est indéniablement une référence au caractère sublime de l’État de Droit », explique l’historien Michel Biard. « La fraternité est aussi très valorisée comme dans cet extrait : Si vous passez un jour me voir, je vous paierai un coup à boire. Décidément, cette chanson mérite amplement de remplacer la Marseillaise.

 

Leave a Response