Please assign a menu to the primary menu location under MENU

PolitiqueSociété

ITW : nouvelles mesures chocs du président Macron pour résoudre définitivement la crise des Gilets Jaunes

Un discours du président à l’Élysée est prévu ce soir pour les traditionnels vœux, mais la rédaction de La Mentable a réussi à se faire inviter dans la cave d’ E.Macron, à la discrétion des regards, pour une interview exclusive que voici :

L.M : « M. le président, allons droit au but si vous le voulez bien. Quelle sera votre mesure principale pour apaiser la situation avec les Gilets jaunes et leurs revendications ?

E.M : Eh bien, ma mesure sera simple. Car les Françaises et les Français apprécient les choses simples et faciles à mettre en œuvre. Car après tout, ces Gaulois réfractaires ont la jugeote un peu lente, voyez-vous ?

L.M : Et ce sera donc ?

E.M : Tout simplement, je dissoudrai le Parlement et je prendrai les pleins pouvoirs. Ensuite de quoi j’instaurerai la loi martiale, un couvre-feu dès 13h et l’interdiction pure et simple du port du gilet jaune. Tout contrevenant sera abattu sans sommation, cela va de soi.

L.M : Des tirs sans sommation ? Mais de qui ? L’armée ?

E.M : Non, les chasseurs. Ils ont déjà l’habitude de tirer sur les civils par accident, mais là ils n’auront plus à fournir d’excuses à fournir. Et s’il le faut, ils pourront être épaulés par l’armée, pourquoi pas. En espérant qu’ils confondent nos soldats avec des sangliers… 

L.M : M. le Président, pensez-vous vraiment qu’affermir votre pouvoir, que vous conduire comme quasiment un dictateur, puisse apaiser les tensions ?

E.M : Ne confondez pas diktat et accident de chasse quand même ! Une fois que tous les réfractaires auront été exécutés, pardon… malencontreusement tués,  je ne vois pas ce qui pourrait empêcher la paix de revenir, au contraire. Regardez dans d’autres pays ! En cas d’émeute, l’armée intervient et tire dans le tas, ce qui a une forte tendance à ramener le calme. Nous serons bien plus démocratique avec les chasseurs…

L.M : Au lieu d’apaiser les tensions, cela ne risquerait-il pas d’aggraver la situation ? Et pour votre réputation à l’international ?

E.M : Vous savez, tant que je reste le président de la 5ème puissance du monde, que je vends des armes et que je détiens les codes de la valise nucléaire, j’attends de voir le premier chef d’État qui tentera de me faire la morale. Même si bon, je reconnais que Trump et Poutine m’épatent…

L.M : Et sur du long terme, que prévoyez-vous ?

E.M : J’imagine déjà des CRS défiler triomphalement sur les Champs Élysées (suite à une nouvelle revalorisation salariale), ma dynastie régner sur le pays et ces gilets jaunes disparaître de la mémoire collective. Et si ça ne suffit pas, je mettrai en place quelques événements réjouissant la population : du pain et des jeux. Stéphane (Bern ndlr) m’a dit qu’il prévoyait un loto pour restaurer le patrimoine de la préfecture du Puy-en-Velay !

Sur ce, on a terminé ensemble une bouteille de rouge et on s’est souhaité un bonne année.

 

Leave a Response