Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergnePuy de DômeSciences

Réchauffement climatique : « Bientôt, la truffade cuira sur place! »

Enfin un avantage du réchauffement climatique. Les experts annoncent qu’avec la hausse de la température sur terre, il sera bientôt possible de cuisiner une truffade en pleine nature auvergnate d’ici 2050.

Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat est sans équivoque. Si rien n’est fait par les Etats en matière de diminution des rejets des gaz à effet de serre, la température de l’Auvergne pourrait grimper de 58°C en moins de 32 ans. Un drame pour certains, mais qui a été plutôt bien accueilli par les locaux.

Une température idéale

Pour Ginette Crusdindon, 58 ans, cette nouvelle tombe à pic. « J’en avais marre de me les geler dans la Vallée de Chaudefour. Enfin, on pourra se promener et se sentir bien au chaud, comme dans un buron avec un petit feu de cheminée ». Pour Gilbert Patath, il faut se réjouir : « Qui n’a jamais rêvé de se préparer une truffade à n’importe quel moment, n’importe où ? Vous imaginez, je me promène avec ma tome fraîche et mes patates. Un bon réchauffement, et paf ! Ça fait une truffade! »

Les truffado-sceptiques se mobilisent

Plusieurs militants écologistes et des truffado-sceptiques se sont indignés de ce soudain vent de sympathie pour le réchauffement climatique en Auvergne. Leur lutte pourrait toutefois s’avérer difficile. Partout en France, les partisans de l’effet de serre se font de plus en plus nombreux, que ce soit dans l’Aveyron avec les militants pour l’aligot bien chaud, ou en Savoie avec le comité du Reblochon fondu…

Leave a Response