Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneLoisirsPuy de DômeSport

RANDO : On a testé le (Jurassic) Puy des Goules

Une randonnée testée par Terry Toirachié

Onzième volet d’une longue série : « récits de rando » avec des propos subjectifs et de mauvaise foi, mais toujours avec une fin heureuse !

Le parking des Goules est le carrefour de plusieurs sentiers. Parmi eux, celui menant au Pariou et son champ de tir, et celui serpentant jusqu’aux sommets du Sarcoui et des Goules. Cette courte balade est toujours appréciable. Le promeneur se faufilera entre les ombres des hêtres, hantera des cavernes et affrontera des brebis tapies au fond d’un cratère. Il découvrira enfin et surtout le nouveau parc Jurassic Goules, un nom idéal pour une chaîne datant du quaternaire, avec son véritable lot de surprises…  Récit d’une randonnée à faire et à refaire, ou pas !

 

Le parking est le même que celui de la randonnée au Pariou. Rien n’a changé depuis la dernière fois, pas même mon ombre.

 

 

 

 

Pour celles et ceux qui ne sauront pas où trouver le parking des Goules et seraient désireux de se promener aux environs, voici un plan détaillé.

 

 

 

Petite nouveauté au Puy des Goules. Au cœur du nouveau projet de John Hammon, le cratère du volcan sera maintenant grillagé par des clôtures électrifiées de 10 000 volts protégeant les touristes de brebis carnivores.

 

 

 

Le sentier menant au puy est semé de curiosités naturelles, de mousses mystérieuses et de branches tortueuses. Je me sens enfin en dehors de la civilisation. Seul un vestige d’ordinaire propre aux Combrailles subsiste.

 

 

 

Les ultra-structures de Jurassic Goules en imposent. Difficile de ne pas les apercevoir. Je me fais soudainement tout petit.

 

 

 

 

Soudain, la route se rétrécit. Interdit aux voitures et aux deux roues !!! Quoi ? Il est interdit de monter sur un chemin réduit au final à un mètre de large et menant à un cratère au fort dénivelé ? La gestion de ce parc est délirante ! Et comment vais-je voir rapidement mes brebis ?

 

 

 

 

What ?!?! Et c’est aussi interdit aux VTT et aux groupes ? Mais si je pars avec un.e ami.e, ceci est-il considéré comme un groupe ? Il est temps de s’interroger. À partir de quand commence un groupe et quels sont les marqueurs sociaux du groupe ? Vous avez quatre heures.

 

 

 

 

La fameuse grotte du Sarcoui, quelque temps fermée pour travaux… La voici rouverte, à moi la belle carrière, l’écho de ma voix dans la roche volcanique, les souvenirs de mes pas hantant la caverne sombre et… Argh! Non !

 

 

 

 

Bon d’accord, ce n’est pas bien, je ne devais pas entrer. J’ai juste joué un peu de musique pour profiter de l’écho comme dans une église et je suis reparti. Et j’ai aussi vite compris pourquoi on avait bloqué l’accès, en dehors des chutes de pierres… Que vois-je sur les murs ? Vous avez fini de graver des conneries ? Les archéologues dans deux mille ans vont vraiment nous prendre pour des cons.

 

 

 

Mon pote l’éléphant ! Cela faisait longtemps. Je n’ai pas voulu le surprendre et ma photo est restée floue.

 

 

 

 

 

J’ai aussi discuté avec un autre ami, l’Ent des Goules, visiblement non concerné par le nouveau projet de Jurassic Goules. Hey, give me five !

 

 

 

 

 

Damned ! Je suis arrivé au cœur du parc et il n’y a aucun grillage, je suis fait !

 

 

 

 

Ces brebis sont partagées en plusieurs espèces. Certaines semblent inoffensives, mais ce n’est pas le cas de toutes !

Et bien m’y voilà enfin, le sommet des Goules. Admirez ce panorama de dingue !

 

 

 

 

 

Non ! Je ne puis regarder vers le sud et contempler le Pariou et le Puy de Dôme ! Le tout nouveau panneau de Jurassic Goules me l’interdit.

 

 

 

Fin du mystère sur les sécurités de Jurassic Goules… Les clôtures ont été roulées par les brebis et rangées contre des noisetiers. Petites futées !

Et il fait déjà nuit… « Retournez dans l’ombre ! », bêlent les monstres. Ainsi se termine mon aventure.

 

 

 

 

Ce Jurassic parc auvergnat m’a quelque peu déçu, je m’attendais à mieux. Des clôtures qui ne se montrent pas, une caverne inaccessible, des brebis inoffensives… Heureusement, j’ai piraté la base à l’aide d’un micro appareil-photo caché dans une bombe de crème chantilly et ai pris discrètement cette photo… AH AH, vous ne m’aurez jamais !

 

Leave a Response