Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneInternationalPolitique

Une nouvelle rencontre Trump-Kim Jong-Un programmée à Aurillac

Après l’annulation retentissante d’un premier rendez-vous entre le Président américain et le dictateur nord-coréen à Singapour, une solution alternative semble avoir été trouvée pour une rencontre au sommet à Aurillac en août 2018.

« C’est une décision qui va au-delà nos espérances ! », s’exclame le maire d’Aurillac, Pierre Mathonier. « Grâce à notre concours, les deux dirigeants se sont mis d’accord pour une rencontre lors du festival d’Aurillac, du 22 au 25 août 2018. »  La nouvelle, qui a de quoi surprendre, est pourtant véridique. Après plusieurs heures au téléphone, Donald Trump a réussi a convaincre Kim Jong-Un de louer un emplacement place du square pour une représentation théâtrale en plein festival d’Aurillac le 23 août 2018. Le président américain avait été précédemment convaincu par la mairie d’Aurillac de l’intérêt stratégique d’une réunion à un tel endroit.

Le festival d’Aurillac chamboulé

L’évènement pourrait mobiliser plusieurs centaines de médias du monde entier. Le sommet  sera principalement couvert par l’Oignon du Cantal, FoxNews et la Télévision Centrale Coréenne. Les organisateurs du festival restent cependant sceptiques. Le président de l’association ECLAT, Philippe Meyer, pointe ici une confusion regrettable des dirigeants : « Il semblerait que le nom de notre association, éclat, ait plu à Trump et Kim Jong-Un. » Pour lui, le rendez-vous risque de connoter fortement le festival et d’éclipser les autres animations. Mais le maire, Pierre Mathonier, se veut rassurant : « Ça sera une représentation inédite, des milliers de personnes sont attendues. Tous nos hébergements affichent déjà complets ! Nous sommes en discussion avec les organisateurs pour voir si nous pouvons accompagner cette rencontre d’un défilé de jongleurs, de danseurs  et de spécialistes en arts martiaux. Nous aimerions aussi clôturer la performance d’un spectacle pyrotechnique. »

Un risque d’accident nucléaire

Si les autorités ont annoncé qu’il n’y aurait aucun risque, certains craignent déjà qu’Aurillac soit rasé de la carte par une déflagration nucléaire. Kim Jong-Un a assuré qu’il ne viendrait pas avec de l’armement et qu’il ne cacherait pas un missile dans la poche intérieure droite de sa veste. Ces propos ne semblent pourtant pas avoir rassuré les organisateurs. « Si Aurillac venait à être détruit, nous serions obligés d’annuler le festival 2019 ! », s’inquiète Philippe Meyer.

 

 

©googlestreetview

©aurillac.net – Association Eclat

Leave a Response