Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCultureInternational

Nouveau jumelage entre Montluçon et Tchernobyl

Deux villes sinistrées, Montluçon et Prypiat, le bourg le plus proche de Tchernobyl, se sont jumelées pour lutter ensemble plus efficacement contre leurs difficultés.

À Prypiat, la question économique reste centrale. L’idée d’une fusion, plus que d’une fission, a ainsi germé dans l’esprit de son maire, Tupolev Atomov. « Nous voulions moins d’explosions et plus d’aides. Isolés, nous avons trouvé un partenaire inespéré en la commune de Montluçon qui traverse des problèmes similaires ».

Echanges

Le maire de Montluçon, Frédéric Laporte, évoque avec enthousiasme les premiers objectifs du jumelage : « Tchernobyl est fui depuis 1986, mais Montluçon est une ville abandonnée depuis encore plus longtemps. Nous proposons notamment à Prypiat l’envoi de psychologues aguerris pour surmonter l’isolement. En contrepartie, Tchernobyl nous enverra des champignons locaux, du gibier et des capsules d’iode pour les fêtes estivales ».

À la question de savoir qui ira en premier chez l’autre, le maire de Montluçon répond : « Nous irons en premier avec une centaine d’habitants. Leur maire a prévu de nous faire visiter la coupole du réacteur et une grande roue abandonnée. Nous espérons que cela nous inspira en matière d’aménagement urbain. »

Ce voyage posera les jalons d’une coopération que tous espèrent éternelle et enrichie, à l’image de l’uranium.

 

 

 

Leave a Response