Faits DiversHaute Loire

Une variété de chanterelle mutante dévore deux habitants à Yssingeaux

34 ans après Tchernobyl, le nuage radioactif fait encore parler de lui. Une inquiétante variété de chanterelle a récemment dévoré des habitants près d’Yssingeaux et pourrait récidiver. 

Depuis hier, Ginette Broudouille est veuve. Cette dernière a perdu son mari, René, parti aux champignons. Plusieurs témoins ont vu la scène de loin. Un ami de René raconte : « C’était terrible. la chanterelle faisait bien deux mètres, avec des petits yeux malicieux… Elle a sauté sur René et l’a dévoré. Il n’a rien pu faire. Quelle boucherie ! » Une promeneuse, Albertina Grusgrin, est aussi décédée avant-hier dans les mêmes environs. Seule sa tête a été retrouvée, posée au milieu d’un cercle d’amanites tue-mouches.

La gendarmerie mobilisée

Les autorités ont été appelées. Une quarantaine de gendarmes sont actuellement en train de parcourir les Sucs afin de traquer la bête. Mais les recherches pourraient durer longtemps, car les agents restent pour l’heure dans leur voiture à l’entrée des parkings. « On ne veut pas trop surprendre et inquiéter la chanterelle. Elle pourrait nous mordre. Et nous ne savons pas si nos balles vont pouvoir l’arrêter », confie la gendarmette  Jeyla Trouille. Par ailleurs, certains spécialistes mycologues préconisent plutôt de s’armer d’un panier et un petit couteau plutôt qu’un fusil. Mais dans l’absolu, il faut mieux rester chez soi. La chanterelle mutante pourrait encore grossir et atteindre bientôt plusieurs dizaines de mètres…

Laisser une réponse