Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CantalInternationalPolitique

La COP 25 sur le réchauffement climatique se déroulera à Chaudes-Aigues

L’ONU a désigné la ville de Chaudes-Aigues pour accueillir le sommet de la COP 25 qui se déroulera en décembre, suite au désistement du Chili confronté à une importante crise politique et sociale.

Depuis quelques jours, les tractations étaient intenses entre l’ONU et plusieurs Etats afin de trouver une nouvelle ville hôte pour le sommet annuel sur le climat. Plusieurs noms circulaient : Le Caire, Sherbrooke (Canada), Denpasar (Indonésie) et surtout Malmö (Suède) qui faisait figure de favori. A la stupeur générale, c’est finalement la candidature de Chaudes-Aigues dans le Cantal qui a été  retenue.

Chaudes-Aigues : une ville au cœur du développement durable

Le choix de Chaudes-Aigues est né de l’initiative du Commissaire européen à l’Environnement et aux Océans, Virginijus Sinkevičius. Ce dernier, après avoir passé des vacances dans le Cantal, était tombé sous le charme de la cité et avait loué son mode de développement durable, puisant notamment dans la géothermie. Les arguments de M. Sinkevičius ont été aussitôt relayés par le président E. Macron, qui, après un lobbying intensif, a réussi à imposer le choix de la bourgade cantalienne.

Un choix qui suscite des interrogations

Le choix de Chaudes-Aigues a soulevé de nombreuses critiques et interrogations. Plusieurs chefs d’Etats ont rappelé que la France avait déjà accueilli la COP seulement quatre ans auparavant. La capacité d’hébergement sera aussi un véritable défi pour ce village de moins de 900 habitants. Le maire, René Molines, se veut rassurant : « Tout a été mis en œuvre pour accroître l’offre et recevoir des délégations du monde entier. On devrait y arriver »

Leave a Response