Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Clermont-FerrandSociété

ENQUÊTE CHU Montpied : Il ne resterait plus que deux infirmières et un chaman

Conséquence des restrictions budgétaires de l’Etat de ces dernières années, il n’y aurait pratiquement plus de personnel pour traiter les patients au CHU de Clermont-Ferrand.

Au CHU d’Estaing, il ne reste plus qu’une femme de ménage et un médecin proche de la retraite. Ce dernier nous confie : « Je fais tout mon possible, on bosse 23h/24h et la femme de ménage m’aide pour les opérations chirurgicales ». Au CHU Montpied, même son de cloche. Les deux dernières infirmières, faute de temps, tentent de gérer l’essentiel : « On cuisine pour les patients les quelques pâtes qu’on nous livre, et on essaie de leur donner de l’eau. Il n’y a plus de médicaments donc on s’en remet au chaman, le dernier médecin de l’établissement », confie Célia Louze, infirmière auxiliaire.

Danse de la pluie et incantations

Traké Oktémie, le chaman du CHU, reste le seul recours des malades. Il a pu se rendre au CHU car il n’est pas payé par l’Etat. « Seul le sourire me remplit de richesses », avoue-t-il, sereinement. Le « médecin » tente, à travers des danses de la pluie et des incantations de sauver les plus souffrants, mais il reconnaît qu’il n’y parvient pas toujours : « La dernière fois, j’ai voulu retirer la douleur d’une patiente, mais lors de mon rituel, j’ai mis le feu à sa chambre, et elle a tragiquement péri », reconnait-il, tristement.

Nouvelles suppressions de postes

Le gouvernement a annoncé que compte tenu des conditions avantageuses dont bénéficiait le CHU de Clermont, des postes seraient supprimés. Les deux infirmières de Montpied et le médecin d’Estaing devraient être licenciés économiquement et remplacés par des distributeurs à café. « Après tout, un petit café, et ça repart, non ? », a lancé Agnès Buzyn, la ministre de la santé. Des arguments solides qui devraient convaincre les derniers sceptiques.

Leave a Response