Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Cantal

Apocalypse : une météorite géante s’écrase sur le Cantal : 0 victime

350 000 bovins, 50 000 poules, 15 000 oiseaux, 2437 truites farios et 14 lamas… C’est le premier bilan terrible mais encore provisoire, suite à l’Armageddon qui a frappé hier le Cantal.

Devant les secours se dresse un paysage de désolation : des flammes, des cendres et des fumées épaisses recouvrent ce qui fut jadis le Cantal, l’un des plus beaux territoires de l’Auvergne. Aurillac a payé le plus lourd tribut : 3 dindes, 5 poules et un hamster nain. « Il ne pouvait pas y avoir un pire bilan », s’est attristé le président E. Macron en conférence presse exceptionnelle. « Nous sommes tous cantalous ce soir ». Peu après le hashtag #jesuisCantal a inondé les réseaux sociaux partout dans le monde.

Un bruit assourdissant et un sentiment de fin du monde

Hier, un météore de 1246 mètres de diamètre -selon les estimations de la NASA- lancé à une vitesse de 30 km/s a percuté de plein fouet le Cantal. « Il y a eu un grand bruit. J’ai cru que c’était Micheline, ma femme, qui avait échappé une casserole en cuivre », témoigne Brugnonnet Fouifouin, habitant de Blesle, un village  de la Haute-Loire situé seulement à quelques hectomètres du département sinistré. « Quand on a mis le nez dehors, tout était détruit, il n’y avait plus rien. Finalement, ça ne change pas de d’habitude », philosophe Brugnonnet.

« Un véritable miracle »

Malgré l’horreur, les autorités reconnaissent que le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd. Hier, les rares habitants permanents du département s’étaient rendus à une soirée karaoké au salon de thé Chez Framboisette à Laguiole dans l’Aveyron. « C’est un véritable miracle », reconnait Edouard Philippe le premier ministre, visiblement ému.

L’aide internationale s’organise. La Chine a d’ors et déjà promis de faire un don de deux pandas pour repeupler la faune sauvage.

Leave a Response