Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CantalFaits Divers

Un nid de ptérodactyles retrouvé sur le toit de la cathédrale de Saint-Flour

La découverte a de quoi amuser les riverains. Un nid de ptérodactyles, des oiseaux du Jurassique, a été repéré sur l’une des tours de la cathédrale de Saint-Flour. Malgré quelques rares accrochages, l’entente avec les habitants est au beau fixe. 

Les pompiers sont les premiers a avoir débusqué le nid. « Il était au sommet d’une tour. Les petits ne pouvaient pas encore voler. On ne sait pas ce qu’est devenu la mère », explique l’officier sanflorain Philipinpon Inefailleur. Rapidement, les reptiles volants ont grandi et sont apparus aux habitants. Ils sont aujourd’hui visibles dans tout Saint-Flour, pour le plus grand plaisir des badauds qui n’avaient encore jamais vu de ptérodactyles.

« Il m’a arraché un bras »

Ces espèces, que l’on croyait disparues, semblent bien se plaire dans la cité cantalienne. Seuls sont à déplorer quelques accrochages. Des vaches Salers ont été dévorées, mais surtout, les créatures s’en sont pris à des locaux. « Cette saloperie a fondu sur moi et m’a emporté un bras », râle Jean-Marcou Mariou, marchand. Pourtant, l’homme se plaint de peu de choses. D’autres ont eu moins de chance à l’instar d’un car d’écoliers qui a fait le déjeuner des jeunes ptérodactyles. « Ce n’étaient que des enfants. Et on n’arrête pas de dire qu’il faut réduire les effectifs », tempère Alphonsetta Grougrou, institutrice.

Malgré ces moindres dégâts, les reptiles sont bien accueillis. La mairie songe déjà à organiser un spectacle sons et lumières en leur honneur, avec en guise de bouquet final, un lâcher d’Aurillacois. Préparez vos agendas !

 

Leave a Response