Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCantalSciences

Des maisons et même des habitants découverts dans le Cantal par des explorateurs

C’est une première scientifique. Des explorateurs américains et suédois, au terme d’une expédition éprouvante, sont parvenus à trouver des traces de vie dans le département du Cantal.

« Nous avons parcouru des centaines de kilomètres sans rien trouver. Il faisait froid, il pleuvait. On n’y croyait plus… » Le récit du professeur Living Stonehenge est émouvant. Le leader de l’expédition en a les larmes aux yeux. Il a finalement réussi. « Au bout de plusieurs mois d’efforts, on a fini par trouver deux maisons. C’était déjà sensationnel. Et quand on a vu qu’elles étaient habitées, on a sauté de joie ». La trouvaille est absolument incroyable. Les scientifiques mettent le pied sur le territoire d’une énorme communauté de sept habitants. Inespéré.

Des indigènes accueillants

Les rencontres avec les autochtones se sont bien passées. « Ils nous ont payé une gentiane et une truffade maison. Vraiment, pas déçu de l’accueil! », raconte Indianette Jones, l’archéologue de l’expédition. Aucune violence n’a été commise. Les indigènes se sont montrés accueillants et ont aisément ouvert leurs portes à la civilisation. « C’était très rustique et éloigné des standards du monde connu, mais on s’y est fait. C’était pas si mal », rapporte le professeur Stonehenge. Les scientifiques ont hésité à rester mais sont finalement repartis.

Prochaine étape de l’expédition, le Cézallier, entre le Cantal et le Puy de Dôme, où les explorateurs espèrent trouver des traces de vie aux alentours de la Godivelle.

 

©pxhere

Leave a Response