Please assign a menu to the primary menu location under MENU

CantalFaits Divers

Saisie record de trois nouveaux arrivants dans le Cantal

C’est une saisie record que les policiers ont réalisé hier sur l’aire d’autoroute du viaduc de Garabit. Ils ont mis la main sur trois individus qui s’apprêtaient à résider dans le département du Cantal. Une première. 

« Quand on les a contrôlés, ils avaient l’air heureux, enthousiastes. Ils disaient venir de la ville. On a trouvé cela louche », raconte le sous officier Gaston Grugru. Les suspects, un couple d’une quarantaine d’années et leur enfant de dix ans assuraient vouloir traverser le département en direction de Montpellier. Mais leur véhicule, un camion de déménagement, et un autocollant « I love Cantal » plaqué à l’arrière, ont éveillé la curiosité des policiers.

Une migration trop massive

Ces arrivées massives sont pourtant illégales. Le conseil départemental a limité le nombre d’arrivants à un tous les dix ans pour éviter la saturation du territoire, déjà débordé par sa forte densité. « Les nouveaux arrivants sont une vraie menace pour le département, ils peuvent laisser croire que notre territoire est attractif », raconte le policier Gaston Grugru. Il faut dire que le Cantal pourrait être rapidement débordé par ses rares atouts : le bas coût de l’immobilier, un chauvinisme ancestral et une nature sauvage, rappelant les débuts de l’humanité…

Un avenir incertain

En attendant d’être jugés, les trois arrivants ont été placés en garde à vue dans une grange de Saint Vincent de Salers. Un choix discutable, car si jamais ils venaient à s’y plaire, ils pourraient être amenés à s’installer avant le procès, coller des autocollants « I love Cantal » partout, et faire quintupler la population du village…

Leave a Response