Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand : Le stationnement dans la ville bientôt interdit.

C’est une nouvelle qui pourrait faire jaser des centaines d’automobilistes. La mairie a décidé qu’à partir de juillet 2019, aucune voiture ne serait autorisée à l’intérieur de la ville de Clermont-Ferrand. Plus grave, les riverains n’auront plus le droit de stationner vers chez eux, ni de posséder un garage dans la commune.

« Nous pensons que le système de mise à disposition de vélos et le réseau de trams et de bus sont suffisants », explique M. Cyril Cineux, 11ème adjoint aux transports. Ce projet, murement réfléchi, permettra de faire de Clermont-Ferrand une enceinte propre et préservée des pollutions urbaines qui lui font particulièrement tord l’été. « Beaucoup de riverains se plaignaient du manque de places de parking. Désormais, ils n’auront pas à s’en faire », explique M. Cineux.

Routes et panneaux inutiles

La décision risque de conduire à un vaste chantier de réaménagement urbain et une redéfinition du Plan Local d’Urbanisme. Toutes les routes, les feux et les panneaux seront obsolètes à partir du 1er juillet. « Pour le moment, ces espaces vont devenir des lieux d’expositions d’art contemporain dans le cadre des Contre-Plongées, en partenariat avec le FRAC Auvergne », a précisé l’édile M. Olivier Bianchi. La question de l’accès aux services se pose néanmoins, car certains bus ne desservent pas les quartiers excentrés.

Les critiques fusent

Cette mesure votée au conseil municipal n’est pas du goût de tout le monde. Les critiques fusent dans l’opposition et même dans le camp de M. Bianchi. « C’est du délire ! On va se garer où maintenant ? A Riom ? Ah non, ce n’est pas possible, il n’y a pas de places là bas non plus », peste M. J.-P. Brenas, du camp LR. Certains locaux, visiblement abattus par la décision, ont décidé de prendre de l’avance et ont abandonné leur voiture en périphérie. Les premiers amoncellements sont déjà visibles. José, un automobiliste, se montre même fataliste : « Maintenant, j’attends que le ticket de tram augmente encore et que la gare reste excentrée. Avec un peu de chance, mes petits-enfants connaîtront une desserte… Mais bon, tant qu’ils peuvent se rendre au stade Marcel Michelin…  »

 

Leave a Response