Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AllierFaits Divers

Un radar détruit par un tank près de Moulins. Le conducteur plaide l’accident malencontreux.

Hier, un tank a détruit un radar routier à proximité de Moulins, sur la N209. Il l’a d’abord fait exploser avec un tir à bout portant avant ensuite de rouler sur les débris fumants. Le conducteur assure avoir fait une mauvaise manipulation.

« Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. Je nettoyais le tableau de bord de mon tank quand le coup est parti tout seul », argumente avec conviction Augugus Trilou, le conducteur du tank. Interpellé par la police, qui était présente sur les lieux, en embuscade à moins de 200m,  il est accusé de dégradations de biens publics et de conduite sans permis. En effet, l’homme n’avait vraisemblablement pas le droit de conduire un tel engin. De plus, rien ne semble prouver que M. Trilou était propriétaire du véhicule. Il risque une lourde amende et plusieurs années d’emprisonnement.

Des témoins qui n’ont rien vu

La police a tenté de rassembler plusieurs témoins, d’autres automobilistes présents lors de la destruction. Mais aucun ne livre une version accréditant la thèse de la dégradation volontaire. « Je pense sincèrement qu’il a confondu le radar avec un sanglier », explique Didier Brubru, chasseur d’Yzeure. Ginetta Brugnon témoigne avec des propos encore différents : « Je n’ai rien vu. Je me souviens du tank, certes. Mais je n’ai jamais vu de radar ici. Je pense que les policiers ont eu une illusion d’optique. »

Des radars massacrés partout en Auvergne

Ce déchainement de violence inquiète les autorités. Pour l’agent Aphore Sciori, ces dégradations sont sûrement « le début de la fin ». Pour rappel, il y a encore quelques jours, un autre radar, cette fois-ci dans le Cantal, avait été piétiné par une armada de vaches salers dressées et le mois dernier, en Haute-Loire, un radar avait été recouvert de fin gras du Mezenc jusqu’à être rendu inutilisable…

Leave a Response