Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCultureHaute Loire

La basilique de Brioude, lieu de tournage d’une pub pour du poisson pané

La Basilique Saint-Julien de Brioude sera le théâtre d’une semaine de tournage pour la réalisation d’une pub pour la nouvelle marque « Croustipape », de Findus. Plusieurs scènes surréalistes sont attendues, comme la présence de poisson pané sur l’autel ou dans le ciel. Les locaux sont partagés entre curiosité et inquiétude.

« Croustipape, le poisson divin de Findus ». Ce logo résonnera bientôt derrière votre écran, avec pour toile de fond la basilique de la cité altiligérienne de Brioude ! La diocèse du Puy en Velay a donné son accord à la société Findus pour que celle-ci tourne une pub dans l’édifice religieux de Saint-Julien de Brioude, malgré quelques protestations. Monseigneur Luc Crepy, l’évêque du Puy-en-Velay, s’en explique : « Le scénario est très intéressant. C’est toute la symbolique divine qui est revisitée à travers un produit alimentaire. Le poisson pané sur l’autel, dans le ciel, sur la croix… Nous espérons profiter de cette pub pour redonner un coup de jeune à l’Église catholique. »

Des vrais bâtons de panures

Pour quelques locaux, la pub décrédibilise l’Église et prend les pratiquants pour des imbéciles. On va passer pour « de vrais bâtons de panures » râle Edmond Dentier. Pour lui, la publicité laisserait passer les fidèles pour des personnes facilement endoctrinées et sans regard critique. « Je trouve tout cela pas très catholique » juge de son côté Nonnita Curretonne. Le réalisateur du court métrage pour Findus, Colin Dalaska, se veut pourtant rassurant : « C’est juste un gros délire ».

Croustipape, pour les grands et les enfants

Le poisson pané croustipape devrait pourtant parler davantage aux adultes, s’inquiètent les experts marketing. Pourtant, le producteur  rappelle que la pub vise aussi un public jeune. « Nous voulons faire passer le message que le poisson pané commence dès le baptême. Nous verrons par exemple une scène où un curé montre un bâtonnet à un enfant et une autre où l’on voit un colin pané sortir des eaux du bénitier, le tout accompagné d’une musique divine. »

À coup sûr, Findus a mis les grands moyens. Faut-il s’attendre à une réussite ou à un véritable chemin de croix pour la marque ? Réponse dans quelques jours en espérant que les locaux ne feront pas une cène…

 

©wikipedia

Leave a Response