Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCulturePuy de DômeSociété

Le temple de Mercure élu « béton de l’année » par le magazine 60 Millions de HLM

Le Puy de Dôme n’en finit plus de surprendre. Après la belle réussite du classement de la Chaîne des Puys au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est au tour du temple de Mercure d’être distingué, cette fois-ci par le prix « Béton de l’année », suite à sa remarquable restauration

Les 2,5 millions d’euros de travaux ont porté leurs fruits. « Nous sommes vraiment heureux d’obtenir cette distinction, on a tellement bataillé pour ça », nous explique, ému, Philippe Morge, directeur des Grandes sites patrimoniaux au Conseil départemental. Il faut dire que la tâche était ardue : faire d’une ruine antique mystérieuse un lieu rappelant l’urbanisation américaine des années 30.

Une reconnaissance logique

Nous ne pouvions pas passer à côté de cela, lance sans retenue Inès-Christiane Thomas-Costa Da Silva Angèle, la directrice du magazine 60 millions de HLM. « Nous avions plusieurs dossiers à traiter en Auvergne. Nous avons longtemps hésité à élire la ville de Clermont-Ferrand Béton de l’année, mais avons préféré récompenser l’histoire et le symbolique, d’où notre choix du temple. Mais quelque chose me dit qu’en 2019, Clermont a encore une carte à jouer ! »

Des travaux pour continuer de minéraliser le site

Suite à cette récompense, le département a déclaré vouloir accentuer ses efforts pour accroître la minéralisation du site du Puy de Dôme. Lors de notre dernière randonnée « test » sur les lieux, nous avions en effet constaté un manque évident de béton. Nous espérons que le département saura rapidement remédier à cela.

 

 

 

 

 

 

©wikimedia commons

1 Comment

Leave a Response