Please assign a menu to the primary menu location under MENU

PolitiquePuy de Dôme

Jupiter au temple de Mercure

Après avoir chanté une ode au pneumatique et consacré le Saint-Nectaire, Emmanuel Macron a été accueilli ce matin au sommet du Puy-de-Dôme par une foule de fidèles qui s’est prosternée à son arrivée. Le temple de Mercure était éclairé par des torches et une cérémonie avait été organisée pour célébrer le retour du père de Mercure. Pour l’occasion, Jean-Yves Gouttebel avait accepté de jouer le rôle de Mercure en se coiffant d’un casque ailé et en se dotant d’une bourse et d’un caducée. Il a remis un sceptre au président de la République, puis le cortège a monté une par une les marches  du grand temple jusqu’à la salle du trésor complètement vide. La marche s’est achevée à la station météorologique du Puy-de-Dôme où Jupiter a invoqué la foudre. Hélas le temps orageux est resté sur les Combrailles et n’a pas gagné le sommet, désespérément sous la neige.

La fête a tout de même comblé les participants et Jupiter a promis qu’il reviendrait prochainement. En effet, le président pourrait refaire son apparition au sommet du Puy-de-Dôme dans le cadre de sacrifices d’archéologues pour le solstice d’été. Le but ? Apaiser les dieux, furieux de la restauration post-moderniste du sanctuaire et fortement irrités par la lutte que livre le panoramique des Dômes contre l’expansion anarchique de la nature. Ce sacrifice, devant des foules de touristes en transe, permettrait de remplir le dernier critère requis par l’UNESCO pour faire entrer ce grand site au patrimoine mondial de l’humanité.

 

Terry Toirachié et Léa Salami

 

 

Leave a Response