CantalInternational

Cop 21 : Le Cantal modèle mondial avec 0 mg de particules émises et 0 habitant

Cinq ans après les accords de Paris, le Cantal s’affiche comme un modèle environnemental mondial avec 0 mg de particules émises.

Le département le plus historique et le plus naturel de l’Auvergne peut encore fanfaronner. Il n’a émis aucune particule polluante dans l’atmosphère depuis les accords de Paris, mais aussi depuis son existence en tant que département, en 1792. Une telle réussite est surtout à mettre sur l’absence de population sur le territoire, qui compte en vérité des centres-villes déserts et des burons abandonnés. Le territoire ne compte aussi aucun moyen de transport moderne. Il possède un cheval et deux mulets, dont les gaz sont absorbés par les forêts environnantes.

Vaches salers durables

Par ailleurs, les nombreuses vaches salers présentes au Cantal ont un impact positif sur l’environnement : elles limitent la pousse des espaces invasives et leurs bouses favorisent l’émergence de plantes rares qui contribuent à diversifier la biodiversité. Enfin, autre point positif, les vaches peuvent former des barrages sur les routes empêchant ainsi les Parisiens de venir sur le département. Le Cantal semble ainsi se présente comme un véritable modèle pour l’avenir de la planète. Les autres territoires sans habitant, tels que la Creuse ou l’Aveyron sauront-ils en faire autant ?

 

Laisser une réponse