Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Sport

Le match de rugby France-Angleterre finalement délocalisé au stade Jean-Alric à Aurillac

Durant de longues heures, l’incertitude a plané sur le sort du match de rugby France-Angleterre, dernier match de poule C de la Coupe du monde de rugby. En effet, un typhon menaçait d’annulation la rencontre. Finalement, cette dernière sera délocalisée à… Aurillac. 

Le Japon n’a pas voulu s’embarrasser. En raison de risques de typhons sur l’intégralité de l’archipel, le pays hôte de la World Cup 2019 a décidé de faire jouer le match France-Angleterre dans le Cantal, au stade Jean-Alric d’Aurillac, à des milliers de kilomètres. Les joueurs vont devoir prendre l’avion, s’échauffer très rapidement et jouer, avant de reprendre encore à nouveau l’avion pour participer aux Quarts au Japon ! Surnaturel et grotesque, pour les joueurs et les entraineurs.

« C’est du grand n’importe quoi »

L’entraineur du XV de la Rose, Eddie Jones, s’est insurgé contre cette décision : « C’est du grand n’importe quoi ! Il fallait nous donner directement la victoire et rester au Japon. Là, on perd du temps. » En aparté, l’homme a également rajouté en toute modestie qu’il importait peu de jouer des matchs, sachant que l’Angleterre allait soulever le trophée. Du côté des Français, on ne sait comment réagir  : « Cela nous perturbe de rentrer en France pour ensuite revenir. On en pensait pas du tout passer les poules. Quelque soit l’issue du match, on file en Quarts, c’est déstabilisant », a avoué Guilhem Guirado, le capitaine du XV de France.

Aurillac chamboulée

Pour accueillir les deux équipes, toute la ville est en état d’alerte. Des chauffages ont été installés dans le stade pour dégeler l’herbe, des stands de truffade ont été édifiés et des policiers ont été déployés dans toute la France pour chercher des supporters qui rempliront les tribunes (ces dernières pour le moment n’accueilleraient que la population du Cantal soit trois personnes). Des joueurs du club de rugby d’Aurillac ont également proposé à Jacques Brunel, l’entraîneur du XV de France, d’éviter le déplacement aux joueurs titulaires : « On peut les remplacer et faire le match à leur place, on ne fera pas pire qu’eux au dernier tournoi », a déclaré Hugo Bouyssou, demi de mêlée du club. Il sera peut-être entendu…

Leave a Response