Please assign a menu to the primary menu location under MENU

InternationalSport

L’équipe féminine kazakhe de curling remporte la coupe du monde de football 2018

Contre toute attente, l’équipe kazakh de curling a remporté l’édition 2018 de la coupe du monde de football, parachevant une compétition déjà teintée de nombreuses surprises.

La capitaine Zarema Abdykadyrova exulte. « Ahhhhhhhhh », confie t-elle à nos reporters à Moscou, avant de se reprendre. « C’est une victoire méritée, on a lutté de bout en bout. On attendait impatiemment dans les vestiaires que le match entre les deux équipes se termine, puis on est sorti du couloir sous les vivats de la foule. » A l’arrivée des filles Kazakhs, le stade Loujniki de Moscou entre en liesse, le public en folie acclame durant de longues minutes la véritable surprise de ce mondial tandis que les finalistes doivent se consoler d’une maigre médaille en plaqué or. 

Un point du règlement oublié

Alors que la France venait à bout de la Croatie au terme du temps réglementaire, un point du règlement oublié par les joueurs a précipité la victoire du Kazakhstan. En effet, le joueur français Benjamin Pavard a marché légèrement sur la ligne de touche à la 78ème minute de jeu, un élément qui, selon les nouvelles règles de la FIFA, offre directement le titre de la Coupe du Monde à l’équipe féminine de curling du Kazakhstan. Aucune contestation n’est possible et les joueurs comme les entraîneurs l’ont bien compris.

Les équipes adverses dépitées

Cette erreur du latéral droit français a du mal à passer aussi bien du côté français que du côté croate. Mais pour Didier Deschamps, il ne faut pas créditer son défenseur de cette défaite : « On a fait une belle coupe du monde, les joueurs ont envoyés du lourd. On ne peut pas en vouloir à Benjamin, qui fait un bon match et qui, ne l’oublions pas, a marqué le plus beau but du mondial contre l’Argentine. C’est cruel, mais c’est le football… ». Même son de cloche pour l’entraîneur croate Zlatko Dalić : « On reviendra et on succédera à l’équipe de curling, je vous le jure ! »

Ainsi se clôt une Coupe du monde riche en surprise avec une affiche inédite et un vainqueur totalement inattendu. On espère une prochaine Coupe du monde 2022 tout aussi palpitante.

Leave a Response