Clermont-FerrandCulture

Tournage du film « Mon curé chez les nudistes 2 » à Notre-Dame du Port : l’évêché s’explique.

Des années après, Mon curé chez les nudistes revient dans un second volet à Notre Dame du Port, à Clermont-Ferrand, suscitant la polémique.

Les anciens se souviennent peut-être encore du célèbre Mon curé chez les nudistes, en 1982, avec Paul Préboist. Le film, bien qu’assez médiocre, avait réalisé le « buzz » cinématographique de l’époque sans pour autant envisager de suite.  C’est désormais chose faite. Mon curé chez les nudistes 2 sortira en octobre 2022. A l’affiche, Franck Dubost, Léa Seydoux, ou encore Gérard Depardieu. Ce gros casting tourne actuellement à Notre-Dame du Port, une basilique romane du XIIème siècle, classée aux monuments historiques. Le choix du lieu a suscité l’indignation de nombreux paroissiens. L’évêché a dû s’expliquer.

« Offrir de la légèreté »

François Kalist, l’archevêque de Clermont, avait donné son feu vert pour le tournage, non sans quelques craintes. Mais il l’avoue, le risque était à prendre : « Nous voulions afficher le visage d’une église sereine, ouverte à la culture, capable d’offrir de la légèreté », ‘assure-t-il. Pourtant, le geste demeure incompris. Le tournage va durer trois semaines, certaines scènes sont annoncées vulgaires voire carrément crues. Gisèle Gnuton, fervente catholique, est inquiète : « Je trouve cela vraiment scandaleux. On voit des gens totalement nus se promener dans la nef, en pleine prière. C’est totalement indécent, je suis choquée ».

La sortie du film devrait surtout être le vrai révélateur. En signe de bonne volonté, et pour atténuer la polémique, Gérard Depardieu a annoncé vouloir organiser un grand gueuleton sur le parvis de la basilique, avec des charcuteries, beaucoup de vin, et des escort-girls. Mais cela suffira-t-il à apaiser tout le monde ? Le doute est permis.

 

Laisser une réponse