Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCultureFaits Divers

La Mentable perquisitionné : « On y a trouvé que des conneries » explique le procureur

Les locaux de notre célèbre journal ont été perquisitionnés lors d’une opération spectaculaire vendredi dernier. La justice suspectait surtout des traces de cohérence dans nos articles. Plusieurs incidents ont éclaté entre nos responsables et les forces de l’ordre. Le climat est longtemps resté tendu avant de retomber en partie ce matin : aucun élément à charge n’a été trouvé. 

« On suspectait depuis longtemps La Mentable d’écrire parfois des articles avec un fond de cohérence », explique Eric Maillaud, procureur de la République de Clermont-Ferrand. « Finalement, on n’a rien trouvé, c’était insensé du début à la fin. » La police recherchait également des traces de financement extérieur, des fonds importants ou des concomitances avec la mairie ou La Montagne. Mais rien n’a été trouvé. « Ils sont vraiment fauchés, c’est vraiment du système D », avoue impuissant Eric Maillaud.

Une perquisition impressionnante

Les journalistes de notre journal ne s’attendaient pas à une telle surprise. « Ils ont défoncé l’entrée avec un bélier, puis ils ont demandé à des militaires avec des Famas d’encercler notre quartier général », explique Léa Salami. « C’était la folie, ils ont récupéré tous nos articles sur les ordinateurs, ont épluché tous nos papiers. Pour au final dire : « Mais c’est quoi ces conneries? », raconte Kelly Nepsy.   Zigo Matic, qui était aussi sur place révèle d’autres détails : « Un gars super balèze est entré, il a arraché un article des mains de Jean-Jean Petit-Jean, il a commencé à lire, puis il s’est marré… Il a dit : « Laissez tomber les gars ».

Deux de nos journalistes portent plainte

Notre investigateur Pâtéhankroüt El-Krieff s’est vu dérober une part de praluline lors des perquisitions et a demandé réparation. Steven Cigale a aussi déposé une plainte contre X devant la justice après le vol d’une petite boite qui contenait selon lui « des photos de nu de Laurent Wauquiez ». Les procédures pourraient durer plusieurs mois.

 

 

 

Leave a Response