Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergnePolitiquePuy de Dôme

Jean-Yves Gouttebel reconnaît Bertignat (Livradois) comme capitale du Puy-de-Dôme

Mercredi 17 janvier, le président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme a tweeté : « Donald Trump a raison : justice doit être faite ! Je reconnais officiellement Bertignat comme capitale du Puy-de-Dôme. L’imposture Clermont-Ferrand n’a que trop duré ! ». Pourquoi un tel message ? Il existe depuis 1675 une polémique à propos de la cité de Bertignat qui, pour beaucoup, devrait être capitale du département.

À l’époque, le roi Louis XIV avait décidé de façon arbitraire que ce serait l’ancienne Nemossos (la capitale Arverne proche de l’actuelle Clermont-Ferrand) qui aurait le titre. Sauf que cette décision n’était pas du goût de tout le monde, et notamment des seigneurs du Livradois. Ces derniers considéraient que c’était à Bertignat d’être reconnue capitale. Raison invoquée : c’est dans ce village qu’a été implanté au XIVème siècle le premier magasin IKEA de l’histoire. De fait, rien d’étonnant que Jean-Yves Gouttebel, grand amateur de meubles en kit et de boulettes de viande, et dont le père a été maire de Bertignat, fasse cette annonce. Il a d’ailleurs confirmé dans la foulée qu’il avait exigé le déménagement immédiat du siège du Conseil départemental.

Reste à savoir si le Conseil de sécurité de l’ONU approuvera cette décision prise de manière unilatérale. Parce que Bertignat avait fourni une bogue de châtaigne au Guatemala dans les années 1960 pour lutter contre les « gauchistes », seul ce pays aurait apporté pour l’heure son soutien à Jean-Yves Gouttebel. Affaire à suivre donc.

 

Pâtéhankroüt El-Krieff

Envoyé Spécial pour La Mentable

Leave a Response