CulturePuy de Dôme

Giat, capitale européenne de la culture 2028 : la contre-candidature crée la polémique

La commune de Giat, dans les Combrailles, a posé sa candidature comme capitale européenne de la culture

Clermont-Ferrand met depuis plusieurs mois toutes ses chances de son côté pour remporter le concours de la meilleure capitale européenne de la culture, en jouant sur le caractère centralisateur de la ville. Cette hégémonie auvergnate ne plait pas à tous, et notamment aux habitants de Giat, qui se sont toujours sentis éloignés de toute civilisation, et qui comptent bien affirmer leur leadership à petite échelle. Le but ? Contrer l’ogre clermontois mais surtout affirmer la place de Giat comme « capitale locale » des Combrailles.

Trois forains et une motte

Derrière tout cela, Giat planche sur un réel projet. Le village dispose en effet de nombreux atouts : un collège fermé, une église vieillissante, une motte castrale apparentée à une taupinière géante et un groupe de trois forains qui viennent chaque année pour la fête du village, la Saint Barthélémy. Mais hors de question de s’arrêter là. Le maire voit plus grand : « On compte rénover une façade et aussi inviter la fanfare Le Réveil Bourboulien durant l’été, pour montrer qu’on a une réelle dimension culturelle ». Cela sera-t-il suffisant ? Réponse dans quelques années.

Laisser une réponse