Politique

Corrèze : J-M Blanquer autorise la fermeture d’une école où tout le monde est déjà mort

Le ministre de l’Education J-M Blanquer a décidé de fermer un établissement scolaire en Corrèze où il n’y plus personne depuis 150 ans.

« Je pense que nous pouvons exceptionnellement faire un geste », a précisé le ministre. En pleine reprise de l’épidémie avec un variant britannique plus contagieux, beaucoup d’enseignants et de médecins demandaient la fermeture des écoles afin d’ éviter une propagation de l’épidémie. Ils auront été en partie entendus puisque l’école des Noix Vertes à Bassignac-le-Haut, en Corrèze est désormais fermée.

Salles vides et poussières d’antan

Cette école accueillait théoriquement encore des élèves mais tout le monde semble mort depuis bien longtemps. « La dernière fois qu’on a vu un élève ici , c’était en 1887, d’après le carnet de mon arrière-grand-père », raconte René, un local et seul habitant du village. « Ici on s’instruit en comptant des noix et les bouteilles d’alcool ».

Fermetures d’écoles si les profs décèdent

J-M. Blanquer a décidé qu’il pourrait faire fermer encore d’autres écoles si des enseignants ou des parents d’élèves venaient à mourir de la covid-19, mais « aucune fermeture ne sera faite sous un ratio de 30% », a toutefois nuancé le ministre.

Laisser une réponse