Haute Loire

Polémique : le projet d’éoliennes au sommet du Mézenc révolte les locaux

Le projet Eolia 3000, planifié par EDF sur le sommet du Mézenc, devrait voir le jour en 2021. Cela n’est pas du tout du goût des locaux. 

« Ce projet nous pompe l’air. C’est un scandale ! », s’emporte Anita Empeyrage, habitante des Estables. Elle et des centaines de riverains s’insurgent contre le projet Eolia 3000 qui prévoit l’installation de cinq éoliennes de trente mètres sur le crêtes du Mézenc, le point culminant de Haute-Loire

Manque de souffle de l’opposition

Hélas, malgré toute la volonté du monde, tous les amoureux du Mézenc devraient voir leurs revendications rejetées. Le projet d’EDF, soutenu par l’Etat a de bonnes chances de voir le jour aux alentours de juin 2021. « On se moque de nous. On est prêt à faire sauter les éoliennes à la dynamite ! », clame Rudolfon Gneugneu, l’un des leaders de l’opposition.

Résistance et charcuterie

En attendant, les locaux se sont rassemblés sur le Mézenc et se relaient nuit et jour, survivants grâce à de la charcuterie altiligérienne, riche en lipides pour résister aux nuits glaciales. « Avec un peu de chance, les ouvriers glisseront sur de la couenne de jambon et ne parviendront pas à concrétiser le chantier », tente de se rassurer Rudolfon. Réponse en 2021.

Laisser une réponse