Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AllierAuvergneFaits DiversInternational

Il se fait passer pour un vendeur de saucisson auvergnat afin d’arnaquer les Parisiens

Un voyou vendait des charcuteries infâmes au prix fort lors de foires et de festivités en région parisienne.

C’est un très joli coup de filet que la police de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) a réussi en mettant fin à un odieux crime mainte fois rejoué dans cette localité. Chaque année, lors de la Fête 1900 (un week-end pendant lequel tout le monde vit comme en 1900 mais avec un smartphone tout de même), de nombreux stands s’installent. Parmi eux, Jean-Maurice Pipon, charcutier auvergnat.

Un saucisson à 158€ le kilo !

L’écriteau vante les mérites d’un saucisson bio, élevé au grain et en plein air, sans pesticide. Les prix affichés sont exorbitants (158€ le kilo) mais les Franciliens ne connaissent pas le prix du vrai saucisson car ils n’en ont jamais vu de leur vie. C’est donc en toute confiance qu’ils déboursent l’équivalent d’un PEL pour leur apéritif dominical.

Un vendeur de charbon donne l’alerte

Pourtant, alerté par un Auvergnat exilé en région parisienne pour raisons professionnelles (il est vendeur de charbon dans un bar-restaurant), la police va s’intéresser de près à l’escroc. L’échange ressemble de près à celui-ci :

« Ah moi, je viens de Montluçon, vous connaissez ?

– Oui, mais l’an dernier vous disiez venir de Brioude !

– Ah non mais c’est l’usine de l’ancien propriétaire ça ! Moi, je suis de Montluçon. »

Ainsi donc, la preuve est faite ! Cet homme n’est pas Auvergnat puisqu’il vient de l’ouest bourbonnais. Il devra donc, à l’avenir, vendre sa pitance sous le nom de « Ensemble informe de gras de porc de l’Allier ». Peu importe le prix.

Leave a Response