Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergnePolitique

Remaniement : une yaourtière à l’Intérieur, Rougerie ministre des Sports

On l’attendait depuis des jours, le Premier ministre Edouard Philippe a profité de sa visite à Clermont-Ferrand pour annoncer la nouvelle composition de son équipe devant un parterre de journalistes médusés.

« Je sens que vous allez être surpris, et agréablement ! Je pense notamment aux amateurs de rugby ! », a tout d’abord lâché le Premier ministre, enthousiaste. L’homme a alors sorti une petite fiche de sa poche et a lu les noms de la nouvelle équipe du gouvernement. François de Rugy ou Elisabeth Borne gardent leur fauteuil, d’autres basculent dans un autre ministère comme Nicole Belloubet, ministre de la Justice qui glisse aux affaires étrangères. Mais le plus gros des changements a résidé dans le remplacement de ministres importants par des personnalités inattendues. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a par exemple été éjecté de son siège au profit de Thibaut, 7 ans, élève en CP. Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, sera remplacé par Hugh Grant, PDG de Monsanto.

Une yaourtière à l’Intérieur, les élus vent debout 

Tous les élus de l’opposition se sont indignés des choix du Premier ministre. Même des élus LREM se sont interrogés. Parmi les décisions les plus discutées, celle du remplacement de Gérard Collomb à l’intérieur par une yaourtière. Le Premier ministre s’est pourtant défendu : « Pendant que je cumulais les deux cabinets en l’absence de M. Collomb, tout se passait bien à l’Intérieur. Je pense que cette yaourtière fera tout aussi bien que moi. De plus, elle sait réaliser des yaourts nature au lait entier en moins de six heures. » Pour Laurent Wauquiez, ce remplacement n’a aucun sens : « Cette yaourtière est la preuve que le gouvernement n’a plus le sens des responsabilités. Ma parka aurait fait un bien meilleur ministre »

Rougerie ministre des sports, Clermont en liesse

La nomination aux Sports du rugbyman tout juste retraité a été chaleureusement saluée du côté de l’Auvergne. Les rues sont envahies par les supporters, les klaxons résonnent. L’homme s’est dit honoré et a dit qu’il comptait rejoindre Paris dans les prochaines heures. M. Rougerie est resté évasif quant à ses premières mesures, mais a tenu à souligner qu’il comptait délocaliser ses bureaux au stade Marcel Michelin. D’après plusieurs de ses proches, le ministre réfléchirait à un loi favorisant la prise en charge financière des abonnements aux matchs de l’ASM et un remboursement des matchs perdus par la sécurité sociale…

1 Comment

Leave a Response